William Elong, l'invité de Cédric Motchebong

A lire aussi

William Elong, @DR

Vendredi dernier à 20 heures précises, le jeune William Elong s'est prêté au jeu de questions réponses organisé par le mouvement des Entrepreneurs for tomorrow, fondé par Cédric Motchebong.

IMFURA n'a pas raté un seul détail.

À vos marques, partons...

S'il y existe une trentaine de définition en rapport à la stratégie, Elong pense qu'il s'agit d'un ensemble d'actions menées pour anticiper une prise de décision ayant un impact global sur notre activité. Terre à terre, c'est tout ce que vous faites pour gagner de l'argent en dépensant le moins de ressources possible.

Évidemment que tout comme Porter, W. Elong pense que sans stratégie notre entreprise peut avoir beaucoup de difficultés. " Toute entreprise a des hauts et des bas. C'est la stratégie qui te permet de vaincre l'adversité."

Dans la mise en place des outils stratégiques, W. Elong conseille la matrice BCG issu de la Boston Consulting Group qui pour lui est l'un des meilleurs au monde.

Il s'agit d'un outil d'analyse stratégique inventé par Bruce Henderson qui prend en compte la taille du marché, sa croissance et la taille du produit proportionnellement au cash qu'il génère.

En clair, précise le fondateur de Drone Africa, " ce n'es pas forcément le produit pour lequel on connaît votre entreprise qui est le plus rentable. Cependant il s'agit d'un outil technique qui demande beaucoup d'habiletés. Le modérateur Cédric Motchebong a vu juste en demandant s'il n'y a pas plus simple.

Bien que martelant que son utilisation nécessite le bon sens, il propose un autre outil de planification, XMind. 5 frappes sur Google permettent d'en savoir plus. Une chose à garder à l'esprit dans cette planification c'est la capacité à externaliser les activités qui nous occupent le plus et qui ne demande pas notre expertise particulière. Cela permettra de se concentrer sur ce qu'on sait le mieux faire.

Ceci reste toutefois des directives. La meilleure stratégie étant relative à chaque entreprise. Du moment où on fait une analyse PESTEL ( Politique, Économie, Social, Technologie, Environnement, Législatif) on peut être presque certain de ne rien oublier.

Du calme, celui qui, à travers sa firme, Will& Brothers, leva plus de 200.000 dollars en 2015, soit près de 125 millions de FCFA a également abordé la question des financements.

Il parle de LITA, un peu nouveau pour l'auteur de cet article, utile pour les projets ayant un impact social. Sa particularité est de connecter les porteurs de projets directement aux bailleurs de fonds. Il y a aussi Afriktiwy ou Outlierz pour les porteurs de projets en stage de recherche. Si votre projet dispose plutôt d'un impact en lien avec le gouvernement, W. Elong propose Proparco, une filiale de l'agence française de développement.

Cédric Motchebong a essayé de savoir quel serait le principal problème pour une startup.

La réponse est sans équivoque : " je dirais que le nerf de la guerre c'est la trésorerie, réussir à équilibrer les entrées et les sorties d'argent. Et puisque très souvent, toutes les entreprises font face à cela, notre invité explique qu'il est important de diversifier les activités ; en créant des vaches à lait pendant que le produit ou l'activité étoile fait son bout de chemin.

Le modérateur a appuyé sur le clou pour pousser W. Elong à aller en profondeur. Il a été clair : " tu vends des tomates, tu cultives des oignons en attendant que les tomates poussent."

Dans les commentaires :
1- il faut saisir les opportunités à croissance durable.
2- les universités détiennent de bonnes ressources humaines.
3- les cryptomonnaies ont de l'opportunité mais il ne faut pas les surestimer.
4- il est important de partager une vision commune.
5- c'est important pour un entrepreneur de faire des études de commerce.

Mot de fin: Les amis rêvons juste grand. Ce n'est pas parce qu'on est africain qu'on doit s'arrêter en Afrique. Si les autres peuvent venir nous prendre les parts de marché, nous pouvons faire pareil chez eux.

En passant Mongo Béti, le camerounais le plus riche de tous les temps disait : " si tu te réveilles chaque matin redoutant une mauvaise journée, tu seras rarement surpris."

Source: 
IMFURA