Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: media_youtube. In order to fix this, put the module back in its original location. For more information, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1128 of /home/imfura/public_html/includes/bootstrap.inc).

Réalité virtuelle: Nouvelle priorité pour les acteurs de la téléphonie Mobile?

A lire aussi

A lire aussi

Réalité virtuelle

L’un des évènements les plus marquants de ce mois de Février aurait surement été le Salon Mondial de la Téléphonie Mobile. À Barcelone en Espagne, du 22 au 25 février 2016, se sont tour à tour les grands du monde de l’électronique qui se sont succédé sur les plateaux de conférences pour scruter au détail près, les dernières innovations dans l’influent secteur qu’est le mobile.

L’un des sujets fars ne vous a surement pas échappé, c’est l’étrange réalité virtuelle dont le patron de facebook a fait montre, implorant tous les acteurs, notamment Samsung, à se mettre autour de la même table afin de la rendre possible. Une réalité tellement virtuelle au point où l’arrivée de l’homme au « 1 milliard d’amis » sur le plateau de la conférence soit passée inaperçu devant une centaine de personnes présentes car détournés par un casque 3D. Un casque qui était justement expérimenté, par son partenaire virtuel Samsung. L’image de cet homme finalement solitaire a fait la une, les uns et les autres s’interrogeant. Cependant, l’homme égal à lui-même va finalement s’installer et poser la problématique. 

« J’ai commencé à apprendre la programmation à l‘âge de 11 ans. Je me souviens encore lorsque j‘étais assis en cours de math et que je remplissais mes cahiers de codes informatiques – parce que je n’avais pas mon ordinateur avec moi – et que je faisais des dessins à travers lesquels j’imaginais un monde où, au lieu de se contenter de naviguer sur des sites internet en 2 D, on pouvait se transporter entièrement vers des nouveaux espaces et c‘était comme si on y est était en vrai. Depuis, je m’intéresse à cette idée de réalité virtuelle et j’attends le jour où je pourrai proposer cette expérience. Et aujourd’hui, grâce à ce partenariat entre Samsung et Facebook, c’est désormais possible, ce jour est arrivé ».

Et dans la foulée, on s’aperçoit que Mark Zuckerberg y travaille pour cette réalité depuis belle lurette et essaye de séduire encore plus ses partenaires. « Au cours de l’année écoulée, nous avons travaillé dur pour faire de Facebook la meilleure plateforme pour les vidéos à 360 degrés. La vidéo constitue déjà l’un des contenus en ligne parmi les plus attrayants : Chaque jour, plus de 100 millions d’heures de contenu vidéo sont visionnées sur Facebook. Et avec les vidéos à 360 degrés, l’expérience sera encore plus immersive. Vous ne regarderez plus passivement une vidéo, non, ce sera comme si vous surfiez vraiment à Tahiti, voliez avec la patrouille des Blue Angels (ndlr : patrouille acrobatique de la Marine américaine) ou encore comme si vous exploriez la surface de Mars ».

Nous avons bien voulu fouiller sur la question afin d’en ressortir non avec des critiques, mais des applications utiles de cette réalité virtuelle. Une histoire nous est servie par la chaine d’informations Euro News. Nathalie est agoraphobe et acrophobe. La première est une phobie correspondant à la peur des lieux publics, des espaces ouverts, et par extension, de la foule. Cette phobie se manifeste par un sentiment d'insécurité dans les lieux publics ou les vastes espaces et par la peur de ne pas pouvoir s'échapper en cas de problème. La seconde est une peur panique lorsqu’on est en hauteur. On se précipite et on veut tout de suite redescendre.

Selon Euro News, Pour traiter ces pathologies, des médecins ont recours à la réalité virtuelle, à l’hôpital Van Gogh de Charleroi, en Belgique. Grâce à un casque, la patiente se voit évoluer dans un scénario terrifiant, mais de manière sécurisée. Confrontée à ses craintes, progressivement, elle apprend à mieux les apprivoiser, grâce à la 3D. « La personne qui va faire un exercice en réalité virtuelle sait qu’elle est dans un environnement sûr », indique Noël Schepers, psychologue à l’hôpital Van Gogh de Charleroi, « mais le cerveau réagit comme si c’était vrai, et c’est sur ce décalage-là qu’on joue pour aider les personnes à mieux entrer dans les exercices de la thérapie. A l’origine, la thérapie virtuelle a trouvé ses applications dans le détournement de jeux vidéo. C’est comme cela qu’on a pu utiliser des décors pour l’acrophobie, la peur des hauteurs, ou pour les stress post-traumatique ».

L’idée de la réalité virtuelle ne semble donc pas être le rêve d’un homme seul dans un monde connecté comme ont, semble-t-il, voulu laisser paraitre certains. Ce serait plutôt, un concept savamment conçu qui peut à plusieurs égards trouver échos dans plusieurs oreilles. Pour ne rester que dans le seul cas de Nathalie, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 3 à 5% des personnes seront atteintes d’acrophobie. Mais le co-fondateur et président de facebook, en recherchant des partenaires pendant le Mobile World Congress, sait très bien que cette réalité virtuelle demandera de faire face à l’ultra connectivité dont nous sommes victimes de nos jours à travers l’internet des objets, et surtout, elle exige des mobiles dotées de nouvelles performances. C’est surement pour avancer dans cette direction, que des chercheurs suisses de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne travaillent sur un nouvel outil pour reproduire des réalités virtuelles spécifiques.

En effet, Bruno Herbelin, chercheur à Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, en Suisse explique : « Pour notre machine de substitution de réalité, on est partis de l’idée que plutôt que de créer un contenu en image 3D, on allait plutôt le filmer ». On comprend donc pourquoi Mark Zuckerberg insiste sur le crucial rôle des vidéos. « Avec une caméra (plus performante), on va pouvoir filmer une scène panoramique avec le son et l’image, et après avoir une vraie expérience grâce à la réalité virtuelle » conclut Bruno Herbelin. Des recherches montrent que les équipements de réalité virtuelle sont de plus en plus utilisés dans le monde, dans le traitement des phobies, aux USA et au Canada. Une méthode qui a montré des résultats satisfaisants, d’après une étude menée en Belgique.

Cependant, nul ne doute que dans un domaine aussi nouveau -- fut-il -- celui de la réalité virtuelle, les effets d’une exposition prolongée du cerveau ou de la vue à ces nouveaux outils ne sont pas encore connus. Bonjour la réalité virtuelle. Steve jobs pensait que la musique avait un effet « puissant » chez les humains. Mark Zuckerberg pense que la vidéo à travers la réalité virtuelle va nous faire « voler ». Quel sera la prochaine promesse ? D’où viendra-t-elle ? De l’Afrique ? Tous les dirigeants africains appellent la jeunesse à la révolution du numérique. Les ivoiriens disent, « nous on va faire co’mment » ? À Imfura, on demande d’imaginer à quoi ressemblerait un futur rassurant. 

Source: 
IMFURA