Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: media_youtube. In order to fix this, put the module back in its original location. For more information, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1128 of /home/imfura/public_html/includes/bootstrap.inc).

Pascal Dissock : Il faut créer un pont entre les Bamboutos de la diaspora et ceux de l'intérieur

A lire aussi

Pascal Dissock, Consultant International en Devellopement. / @IMFURA

C’est un Pascal Dissock très disponible qui a pris par à l'édition 2019 des Journées Economiques du Département des Bamboutos qui se sont déroulés à la grande salle de conférence de l’Hôtel Mangwa de Mbouda les 18 et 19 Mai 2019.

Entouré de plusieurs panélistes, Pascal Dissock, par ailleurs Coordonateur Général de cette évènement, a pour sa part insisté sur les réseaux et les activités connexes que le Département des Bamboutos peut nouer avec d’autres départements et d’autres villes dans le monde afin de créer un lien de développement autant bénéfique pour ses populations que pour le monde entier.

Il n’est pas impossible que le Département des Bamboutos s’érige en plate forme et relais d’affaires entre les villes de l’Ouest et également entre le Nigéria voisin et le Cameroun. « Nous connaissons tous la puissance de consommation du peuple Nigérian avec plus de 170 millions de personnes. Et Mbouda se place, avec Bamenda, à la croisée des opportunités » a-t-il martelé.

Après avoir apprécié le travail dont les élites du Département des Bamboutos, avec en tête de proue le Ministre Nganou Djoumessi, ont fait preuve au cours du temps, il n’a pas hésité à les appeler à se mobiliser davantage afin que le Département connaisse la croissance économique qu’elle mérite. Une idée qui a marqué les esprits est, peut-être, celle de la possibilité de création d’un marché international à Mbouda, spécialement chargé dans l’approvisionnement en avocats, pomme de terre, taro pour ne citer que ceux-là, bref des produits de premières nécessité.

Le consultant en Développement International avec une dizaine d’années au Canada a également pensé au potentiel de la Diaspora des Bamboutos. Pour avoir été pendant plusieurs années Président de l’ALCA (Alliance des Camerounais du Canada), il sait mieux que quiconque ce que peut nous apporter cette diaspora souvent négligée dans l’élaboration des opportunités dans leur ville ou département d’origine. « Je leur lance un vibrant appel » a-t-il articulé. " Il faut créer un pont entre les Bamboutos de la diaspora et ceux de l'intérieur " privilégiait-il.

A la fin de son propos, il a tenu à encourager l’équipe derrière cette première édition des Journées Economiques des Bamboutos. Il a tenu à félicité leur leader, César Tchoffo : « Je connais tes compétences César. C’est pourquoi j’ai cru à ce projet dès le premier jour où tu m’en as parlé. Je me tiens à tes côtés et je continuerai à soutenir les actions de votre mouvement, « la Vitrine des Bamboutos. » Plus que des dignes fils du Département, vous êtes des Patriotes pour ce pays. »

Rendez-vous a ainsi été pris du 15 ou 16 Mai 2020 pour la deuxième édition. « Je serai présent. Il nous faut également plus de partenaires » a-t-il conclu.

Source: 
IMFURA