Mettez en place un conseil de famille dans votre entreprise familiale

A lire aussi

@DR: les problèmes dans les entreprises familiales ne manquent pas !

Gérer une entreprise familiale a été de tous les temps, un enjeu majeur pour son fondateur et la lignée. Et les choses ne se passent pas toujours très bien. Vous êtes dans cette situation? Voici cinq raisons pour lesquelles le conseil de famille est une structure clé quand la famille s’agrandit et que la relation famille-entreprise se complexifie.

1. Il donne une voix aux membres de la famille

Le conseil de famille permet aux membres familiaux d’avoir un lieu pour s’exprimer, faute d’agir directement dans l’entreprise.

Il est important de déterminer qui siègera au conseil. Il existe une variété de possibilités. Du plus simple, composé uniquement de la famille nucléaire, aux plus complexes, nécessitant la nomination d’un ou de plusieurs représentants par branche familiale. Certaines familles optent pour des structures inclusives qui comprennent, par exemple, tous les membres de la famille, les conjoints et et les enfants de 13 ans et plus.

Il faut revoir périodiquement cette composition, car les familles changent et évoluent, et il importe que les structures s’adaptent à ces mutations.

2. Il favorise l’harmonie familiale

Le conseil de famille assure la stabilité de l’entreprise tout en préservant l’harmonie familiale. Cet équilibre dépend d’une bonne communication entre les membres de la famille et de la précision des rôles et responsabilités de tous ceux qui composent l’entreprise familiale.

Cela exige de la part des membres une participation honnête et une écoute active. Tous doivent témoigner d’une volonté sincère de préserver l’harmonie familiale et de travailler vers un objectif commun. Ils doivent s’engager à respecter les décisions et les consignes du conseil de famille.

3. Il permet de formaliser l’adéquation de la famille et de l’entreprise

Outil essentiel pour évoluer au-delà de la vision initiale de l’entrepreneur, la vision familiale décrit comment la famille contribue aux succès de l’entreprise.

Le conseil de famille doit articuler la vision familiale de laquelle découle fréquemment une mission familiale. L’élaboration d’une vision familiale nécessite une démarche concertée de tous les membres de la famille. Elle tient compte des aspirations de chacun. Elle ne représente pas nécessairement la somme de celles-ci, mais leur intersection.

4. Il permet de professionnaliser les procédures

La formalisation des procédures réduit grandement les écarts entre les attentes et les exigences au niveau des plans de carrière des membres de la famille au sein de l’entreprise.

Le conseil de famille est un forum de choix pour communiquer, et parfois même élaborer, les politiques et procédures touchant les membres de la famille, telles que les procédures en lien avec l’embauche des membres de la famille dans l’entreprise.

5. Il facilite le processus de transition

Le bon déroulement du processus de transition est tributaire d’un conseil de famille rodé et efficace qui a su établir les fondements de la continuité de l’entreprise familiale: la vision familiale, les notions de responsabilité de la famille envers l’entreprise, et le développement du leadership dans la prochaine génération.

Le conseil de famille prépare la prochaine génération à prendre la relève et encourage les membres de la famille à agir en tant que gardien du patrimoine familial. Tous ces éléments contribuent à façonner des plans de transition qui auront des répercussions positives sur le transfert et la continuité de l’entreprise familiale.

Enfin, gardez en tête que cette structure de gouvernance détient un pouvoir décisionnel ou de recommandation sur des sujets préétablis. Si le conseil n’est qu’une structure informelle pour apaiser les esprits, sa légitimité sera rapidement ternie, et sa raison d’être anéantie. À vous de jouer!

L'article original provient du site des affaires. Il a été rédigé par Denise Paré Julien qui dirige le Centre des familles en affaires Deschênes – Molson – Lesage – HEC Montréal. 

Source: 
IMFURA