Mastercard teste une carte avec lecteur d'empreinte digitale intégré

A lire aussi

Mastercard teste présentement une nouvelle technologie en Afrique du Sud. (Photo: Mastercard)

L’authentification par empreinte digitale étant désormais monnaie courante, le géant de la finance a cru bon créer un lecteur qui remplacerait le NIP ou la signature sur ses cartes de crédit.

Même si les premiers téléphones munis d’un tel lecteur ont démontré qu’il n’était pas impossible de reproduire l’empreinte d’une tierce personne à l’aide de matériaux courants, comme de la pâte à modeler, Mastercard estime que cette technologie est plus sûre qu’une signature ou un code NIP.

«Qu’il s’agisse de déverrouiller son téléphone ou de magasiner en ligne, l’empreinte digitale aide à rendre le processus plus simple et plus sécuritaire. Ce n’est pas quelque chose qui puisse être volé ou reproduit et ça aidera nos clients à faire leurs achats tout en sachant qu’ils sont protégés», affirme Ajay Bhalla, responsable du risque et de la sécurité pour Mastercard.

Chose certaine, la technologie oblige le titulaire de la carte de l’avoir en mains durant la transaction, ce qui compliquera la tâche des fraudeurs désireux de cloner la carte de crédit de consommateurs insouciants, qui procèdent souvent à cette opération à leur insu, en recourant à deux terminaux côte à côte.

Ce lecteur est présentement à l’essai en Afrique du Sud, où la technologie est compatible avec les terminaux de paiement déjà existants. Il suffit d’enfoncer la carte dans la fente pour carte à puce (pas de bande magnétique), de poser le pouce sur l’espace prévu à cet effet, et la magie opère. Mastercard compte élargir les essais à l’Europe et l’Asie au fil des prochains mois, avec comme objectif une mise en marché mondiale de ces nouvelles cartes avant la fin de l’année.

Avec Alain MCKENNA

Source: 
Les Affaires