L'UIT de Douala était au Salon International de la maintenance industrielle

A lire aussi

A lire aussi

Stand Uit de Douala I Imfura

Nous avons participé à la 3ème édition du Salon international de la maintenance industrielle. Voici ce que nous avons vu :

Le stand de l’institut universitaire de Douala, modestement exposé selon son présentateur, comportait des innovations que l’on pourrait traiter d’inutile, mais qui serait très utile dans le cadre des adaptions internes, c’est-à-dire au niveau national. Commençons :

1-      Des lits pivots : Ces lits sont utiles pour porter les malades dans les hôpitaux. L’expression pivot, signifiant que le lit peut roter autour d’un axe central sur 360 degrés. Cette fonction devrait, dans le meilleur des cas, faciliter les interventions sur les malades, que ce soit en consultation ou pour des actions assez pointus comme la chirurgie ou l’accouchement.

2-      Machines à écraser. Les Moulinex étant de temps en temps chers pour nos populations, ces étudiants de l’université de Douala ont pensé en fabriquer des machines à écraser populaire. L’idée est simple : si une personne du quartier ou du village s’en procure, alors les autres peuvent l’utiliser moyennant une minable somme de 50 fcfa suivant les produits à écraser. Les produits peuvent en occurrence être secs ou frais. Tout dépend.  

3-      Clic électrique. Très bien : votre pneu s’est dégonflé ou s’est percé en cours de route, et vous voulez le remplacer par la roue de secours ? Si vous êtes conducteur nous imaginons que l’idée de changer la roue de la voiture vous a toujours donné un fil à tordre. Eh bien, les étudiants de l’université de Douala ont trouvé un moyen de vous faciliter la tâche. Ils mettent à votre disposition un clic électrique. Ce dernier est exactement comme un clic manuel. Sauf que, à son extrémité, est relié un moteur qui, en se connectant à travers un câble sur votre batterie de voiture ou tout simplement dans porte-cigare, fait monter tout doucement votre voiture. Pour faire redescendre le clic, vous inverser simplement la polarisation du câble. Le moteur qui a été utilisé est un petit moteur de 12v à courant continu.

4-      Dans cette suite, supposons que vous n’avez pas de roue de secours, et que vous devez plutôt coller cette roue qui est percée. Tenez-vous tranquille, il existe pour vous une machine à coller. Prenez le pneu, retrouvé une prise et brancher la machine. Le colleur, qui est en forme du fer à repasser va chauffer et vous pourrez alors placer votre pneu entre le bâti et le fer. La chaleur issue du fer et la pression issue du bâti font simplement coller le pneu.   

5-      Très impressionnant et assez spécial. Nous avons dorénavant une décortiqueuse d’arachide. Nous savons qu’il est parfois très contraignant de devoir décortiquer les arachides à la main. Alors, la décortiqueuse conçue par nos camarades de l’université est constituée en de deux grillages dont un est fixe et l’autre mobile. On verse donc l’arachide entre les deux grillages et ensuite on fait pivoter le grillage amovible suivant les mouvements de va et vient. Une assiette posée en bas, recueille les déchets et les arachides. Ensuite il ne reste qu’à vanner.

Malheureusement, nous n’avons pas eu le droit de prendre toutes les images. Les étudiants de l’UIT protégeaient en effet leurs travaux.

Source: 
IMFURA