Le barrage de Nachtigal permettra au Cameroun d’économiser chaque année 100 millions de dollars de coûts de production de l’électricité

A lire aussi

Cameroun

La Banque mondiale fonde beaucoup d’espoir sur le projet de construction en cours du barrage de Nachtigal (420 MW) au Cameroun.

Dans une note publiée le 19 juillet, l’institution financière, bailleresse de fonds dudit projet hydroélectrique, explique : « Quand il sera opérationnel, le barrage de Nachtigal permettra au pays d’économiser, chaque année, 100 millions de dollars supplémentaires de coûts de production ».

Toujours, selon la Banque mondiale, Nachtigal sera la prochaine infrastructure à bas coût à voir le jour sur le fleuve Sanaga. L’objectif est d’améliorer l’accessibilité et la fiabilité de l’approvisionnement en énergie renouvelable dans tout le pays.

« S’inscrivant dans une volonté plus globale de réduire le coût de l’électricité et d’en faire une ressource durable, le barrage augmentera les capacités installées de 30% et renforcera l’offre d’énergie verte », se réjouit la Banque mondiale.

D’un coût d’environ 656 milliards FCFA, la centrale hydroélectrique de Nachtigal, située sur le fleuve Sanaga, à 65 km au nord-est de Yaoundé, la capitale du pays, est cofinancée en mode partenariat public-privé (PPP) par le gouvernement du Cameroun, Electricité de France (EDF) et la Banque mondiale, à travers la Société financière internationale (IFC).

Dans ce sens, l’IFC a débloqué, le 19 juillet dernier, une enveloppe d’investissements de 794,5 millions de dollars (environ 447,17 milliards FCFA) pour ledit projet hydroélectrique.

L’aménagement hydroélectrique sera à sa mise en service (2020-2021), le plus gros moyen de production d'énergie électrique du Cameroun.

Source: 
Investir au Cameroun