Message d'erreur

  • Warning : simplexml_load_string(): Entity: line 105: parser error : xmlParseEntityRef: no name dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): <title>assistant(es) administratif & et des rh</title> dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).
  • Warning : simplexml_load_string(): ^ dans eval() (ligne 19 dans /home/imfura/public_html/modules/php/php.module(80) : eval()'d code).

Le bénéfice net de Facebook bondit de 79%

A lire aussi

@AFP

Facebook a publié mercredi des résultats trimestriels en nette hausse et supérieurs aux attentes mais a prévenu que ses investissements en matière de "sécurité" pour éviter les utilisations abusives du réseau social pèseraient sur sa rentabilité.

Le bénéfice net est en hausse de 79% à 4,7 milliards de dollars, soit 1,59 dollar par action, largement au-dessus des attentes de Wall Street, de même que le chiffre d'affaires, qui atteint 10,3 milliards (+47%).

Les recettes publicitaires totales de Facebook ont ​​augmenté de 49% au troisième trimestre à 10,14 milliards de dollars, dont environ 88% provenaient d'annonces mobiles.

Les analystes s'attendaient en moyenne à un chiffre d'affaires publicitaire total de 9,71 milliards de dollars, selon la société de données et d'analyse FactSet.

Le bénéfice net s'est établi à 4,71 milliards de dollars, ou 1,59 $ par action, contre 2,63 milliards de dollars, ou 90 cents par action.

Le total des revenus a augmenté de 47,3% pour atteindre 10,33 milliards de dollars.

Toutefois, "nous investissons tellement dans la sécurité que cela aura un effet sur notre rentabilité", a prévenu le groupe, sous le feu des critiques pour avoir servi de plateforme au "fake news" pendant la campagne présidentielle de 2016.

Facebook est au centre d'une tempête politique aux États-Unis pour la façon dont il gère les publicités politiques et permet la diffusion de fausses nouvelles. Les législateurs américains ont menacé de durcir la réglementation.

Auditionné devant le Congrès ce mercredi, voici quelques chiffres indiqués par les géants d’internet:

 

Source: 
Les Affaires et AFP