Jean Paul Tchomdou : Stratégie de communication en économie comportementale

A lire aussi

A lire aussi

Jean Paul Tchomdou / IMFURA

Il commence son speech où il expose deux images.

Immédiatement il attire les uns et les autres sur l’économie comportementale, la capacité des uns et des autres à avoir des préjugés.

Tout projet doit viser une transformation. Si tel n’est pas le cas, alors vous faites fausse routes. Pour exemple : "si vous ne concevez pas que le Cameroun vient de perdre la Can, alors vous êtes perdu" argument-il.

Il est important d’avoir la capacité de développement : Il s’agit de voir si on a la capacité de passer d’un point A à un point B. Cela signifie identifier le perimetre et les priorités.  Et la capacité stratégique prend en compte l’environnement.

Avant l’entreprise consacrait plus de temps à la production. L’offre s’imposait à la demande, une bonne publicité, les medias classiques dominaient (affichages presse écrite, télévision, cinéma.)

Aujourd’hui, les concurrences sont farouches, les produits et marques se sont multipliés. Le consommateur est plus exigeant. Les gens ne veulent plus attendre, à travers les réseaux sociaux : Le paradigme de l’instantané. Cela entraine la responsabilité sociétale. Les supports autrefois appréciés se sont multipliés.

‘’ Jusqu’ici quand je faisais la stratégie de com., je ne m’intéressais pas à l’entreprises. Or le BA BA de la stratégie de com. commence par la compréhension de son environnement. S’il y’a pas de problèmes à résoudre, oubliez la com. Lorsqu’on a décidé de confier le projet de la CAN a un homme c’était une erreur, car, il était déjà occupé.

Notre expert a ensuite déployé un argumentaire autour de l’analyse PESTEL qui permet d’avoir une clairvoyance sur un quelconque projet qu’on est en train de lancer. Car, si vous n’étudiez pas le projet dans cette aspect, vous ne saurez pas qu’aucune banque au Cameroun ne vous donnera jamais 100 FCFA sur votre projet en lancement. Il s’agit d’une réalité propre à un environnement spécifique. Dans le cas d'espèce, celui du Cameroun.

Un tel exercice va nous faire plonger dans un diagnostic à travers le SWOT Analysis. C’est étudier ses forces, ses faiblesses, les opportunités et les menaces. Non seulement les votres, mais également ceux de votre entreprise.

Ensuite notre conférencier a embrayé sur un audit de la communication. De façon précise, Ou en est ma stratégie de communication ?

Etape 1: Analyser le contexte

Etapes 2 : Définir un objectif clair.

Etapes 3 : Définir les cibles de com.

Etape 4 : Définir ou choisir une cible

On a trois catégories d’individus ; Les détracteurs, les neutres, les promoteurs ou sympathisants. Il est important de considérer chacun d’eux et développer une stratégie clair autour de ces trois cibles.

Etape 5 : Le positionnement. Il s’agit de la position que vous voulez avoir dans l’esprit du consommateur.

La stratégie du Nudge est une stratégie de pouce. Car, il a été prouvé que l’être humain a besoin d’un pouce pour prendre les bonnes décisions. Son exemple est fort parlant: "Tu sais bien qu’elle peut tomber enceinte ou que tu peux avoir le SIDA mais tu fais quand même l’amour sans préservatif ".

 Dans les questions, on est revenu sur les exigences qu'impose un budget de com. Cependant, Jean Paul est resté constant : Toute communication doit s’arranger à résoudre un problème. Une startup n’a pas besoin d’aller à la télé. C’est inutile. Mais il faut retenir que la com a un cout. Il peut être énorme ou rien du tout. Tout dépend de notre stratégie et de notre public cible.   

 

Source: 
IMFURA