Fiat Chrysler accusée d'avoir faussé des données d'émission

A lire aussi

@DR

Le gouvernement américain poursuit Fiat Chrysler, alléguant que certains camions diesel et véhicules utilitaires sport Jeep ont faussé les données en matière d'émissions polluantes.

Déposée mardi, la poursuite avance que près de 104 000 camions Ram et Jeep Grand Cherokee des années 2014 à 2016 étaient équipés d'un logiciel leur permettant de réussir les tests d'homologation menés par l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA).

Le géant de l'automobile n'a pas dévoilé la présence de ce logiciel lors des tests ayant permis à ces véhicules d'être vendus, selon l'agence, qui ajoute que ce dispositif modifiait la performance des Ram et Jeep lors des essais menés en laboratoire.

Fiat Chrysler affirme pour sa part que ces logiciels ne visaient pas à ce que les Jeep et Ram puissent détecter les tests d'homologation, mais plutôt à détecter identifier de potentiels problèmes qui pourraient menacer l'intégrité des moteurs lorsque les dispositifs visant à contrôler les émissions fonctionnent.

L'entreprise affirme que le cas est différent de celui de Volkswagen, qui avait intentionnellement truqué les moteurs de ses véhicules.

L'EPA avait émis un avis d'infraction contre Fiat Chrysler concernant le logiciel en question en janvier. À ce moment, le président et chef de la direction du constructeur automobile, Sergio Marchionne, avait affirmé qu'il n'y avait pas eu d'irrégularités.

La poursuite déposée dans auprès une cour fédérale de Detroit demande une ordonnance qui obligerait Fiat Chrysler à cesser d'utiliser le logiciel en plus de l'exposer à de potentielles amendes, d'après un communiqué de l'EPA.

Source: 
LA PRESSE CANADIENNE