Eneo, filiale camerounaise d’Actis, compte améliorer la qualité de service grâce à des équipements « intelligents »

A lire aussi

ENEO

En signant récemment, à Douala, un accord de partenariat avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Joël Nana Kontchou (photo), le directeur général (DG) d’Eneo, concessionnaire du secteur de l’électricité, a remis au goût du jour l’amélioration de la qualité de service de l'entreprise qu'il dirige.

Joël Nana Kontchou a indiqué que cette amélioration du service passe d’abord par la modernisation des équipements. « A ce sujet, nous avons tout un programme Smart Eneo qui comprend la géolocalisation des ouvrages, les compteurs intelligents et prépayés, le système de gestion de l’information technique, etc. », a déclaré le DG d’Eneo.

Grâce à ces équipements annoncés, la filiale camerounaise d'Actis compte ainsi réduire les délais d’intervention, en cas de panne, et l’épineux problème des créances qui se chiffrent à des milliards de francs CFA. Car, les nouveaux compteurs intelligents, rechargeables avec du crédit de communication sur un téléphone portable, imposeront désormais aux clients d’Eneo de payer avant d’être servis.

Depuis 2016, des spécimens de ces compteurs dits intelligents ont été installés dans des quartiers de Douala, tels que Bali ou encore Bonapriso, dans le cadre d’une phase pilote.

Source: 
Investir au Cameroun