Cultiver les carottes comme un pro !

A lire aussi

Les carottes sont connues et reconnues pour leur grande richesse en vitamine A et C

Il existe plus de 510 variétés de carottes cultivées à travers le monde. C’est une plante bisannuelle et un légume incontournable de la famille des apiécées. Elle est connue et reconnue pour sa grande richesse en vitamine A et C mais aussi sa forte teneur en carotène. Se savourant aussi bien crue que cuite, elle facilite clairement le transit intestinal.

Pour éviter les carottes fourchues, il est impératif d’avoir un sol bien ameubli, sans cailloux ni zone compacte. Car, la racine doit descendre rapidement dans le sol, sans obstacle, pour avoir une carotte bien droite et longue.

Sachant que les ont besoin de soleil pour bien se développer, il faut incorporez systématiquement du sable de rivière à votre semis

Récolte : De 80 jours à 5-6 mois après le semis suivant le mode de culture.  

Bons mariages : L'oignon, ainsi que l'échalote, le poireau ou l'ail sont bénéfiques à la carotte dont ils repoussent la mouche. La tomate, le pois, la laitue et le radis assure un environnement favorable à la carotte. Il est d'ailleurs conseillé de semer quelques graines de radis dans les rangs de carottes. Eviter en revanche de cultiver la carotte à côté de la pomme de terre et de l'aneth.  

Fertilisation : Les apports de matières organiques fraîches avant le semis sont à proscrire. Une fertilisation classique, à base d’engrais est indiquée. Évitez de mettre du fumier frais juste avant de cultiver vos carottes car vous risqueriez de brûler vos semis. 

Entretien : Après la levée, dès que les plantes ont 2 à 3 feuilles, il faut réaliser un premier éclaircissage pour obtenir un espacement de 2 à 3 cm entre les plantes. L'opération est à renouveler 10 à 15 jours plus tard, la distance entre les plantes ne devant pas être inférieure à 3-4 cm. C'est ainsi que les récoltes sont les plus belles. Binages et sarclages réguliers sont de rigueur. L'arrosage peut s'avérer nécessaire en période de sécheresse. N’oubliez cependant pas qu’un bon binage régulier évite la pousse des mauvaises herbes et permet d’entretenir le drainage de l’eau 

Maladies et parasites : La mouche de la carotte est son principal parasite. Les larves de cette mouche creusent des galeries dans les racines en descendant vers la pointe. Les plus grosses infestations ont lieux en juillet-août. Le feuillage des carottes touchés jauni et se flétri. Le meilleur moyen de lutte reste préventif, notamment grâce aux bons mariages. Des décoctions de tanaisie et de lavande peuvent aussi contribuer à la prévention de cette mouche.
Le puceron des racines peut aussi faire des dégâts sur la carotte. Il peut être éliminé en utilisant un Anti-Pucerons à base de Pyrèthre, ou en faisant un traitement à base de Purin d'Ortie.   

Rotation des cultures : Légume-racine, la carotte ne doit par revenir au même emplacement avant 3 ou 4 ans. Et gardez à l’esprit que le meilleur moyen de protéger vos carottes récoltées est de les conserver dans une caissette remplie de sable et non humide.

 

Source: 
IMFURA