Chaque entrepreneur devrait «faire du temps» au gouvernement

A lire aussi

WEF.

Le jour deux de la 10e édition du Forum économique mondial des nouveaux champions, à Tianjin, en Chine, tire à sa fin. Entre deux panels, Diane Bérard prend le temps de nous offrir quelques commentaires de conférenciers ou de participants qui ont retenu son attention.

 Entrepreneuriat

« Chaque entrepreneur devrait « faire du temps » au gouvernement. En travaillant pour une agence gouvernementale pendant quelques années, il peut faire avancer les choses. Il permet au gouvernement de mieux comprendre les enjeux et les besoins des siens. » Julie Lenzer, ex entrepreneure, directrice du bureau de l'innovation et de l'entrepreneuriat du ministère du commerce des États-Unis

 Impact

« Si vous aspirez à bâtir une entreprise dont la finalité dépasse le rendement financier, je crois que cela vous rend plus créatif. C’est probablement une question de motivation. Elle est profonde et plus durable. » Calvin Chin, investisseur d’impact et fondateur de l’incubateur Transist Impact Labs

 «Chaque entrepreneur social qui veut vraiment changer le monde frappe inévitablement un mur. Un jour, il réalise qu’il faut déplacer ses efforts de la vente d’un produit ou d’un service vers un changement systémique. Il doit se mettre en quête de tous ceux qui ont un intérêt, de près ou de loin, à ce que le problème auquel il s’attaque soit résolu. Et trouver ce qui les incitera à lever les yeux de leur organisation pour collaborer avec lui. » Jordan Kassalow, co fondateur, VisionSpring et The EYEalliance

 Pays émergents

« Le sentiment anti-technologie, anti-immigration et anti-mondialisation se manifeste de plus en plus fortement. Et il ne semble pas prêt à disparaître. Les premières victimes de ce mouvement seront les pays émergents » Nouriel Roubini, économiste

 Fin du travail/précariat

« Nous avons mis des années à concevoir le filet de sécurité associé à un emploi salarié. Aujourd’hui, il faut se retrousser les manches et consacrer les mêmes efforts à bâtir un filet de sécurité pour les travailleurs autonomes de l’économie de plateforme. » Arun Sundararajan, auteur. « The sharing economy » et professeur New York University

 Démocratie

« La vraie démocratie ce n’est pas de la gestion d’évènements. Ça, c’est du populisme. » Brian Gallagher, président, United Way ( Centraide au Québec)

 Milléniaux

« Je ne peux pas promettre à mes employés que mon entreprise existera dans cinq ans. J’ignore ce que j’aurai envie de faire dans cinq ans. Il serait donc malhonnête d’exiger leur loyauté. Je leur dit plutôt : « collaborons pour trouver ce qui nous rendra heureux en ce moment. » Daisy Guo Xiaoqian, co fondatrice de la plateforme Tezign

 Startup Chine

« Silicon Valley, en est à sa troisième génération d’entrepreneurs. Il y a eu les pionniers, comme HP. Puis, les Google. Puis, les Facebook. Chaque nouvelle génération s’est construite sur l’histoire et le mentorat de la génération précédente. Si la Chine veut une Silicon Valley, il faudra que les Alibaba et Tencent permettent aux startups de se construire sur leur histoire et qu’elles les mentorent. » Amy Wilkinson, auteure « The creator code » et professeur invitée, Stanford Business School

 Autre

« Les affaires sont comme le soccer. Le gouvernement est l’arbitre. Les entrepreneurs sont les jouers. Et les investisseurs, les coachs. » Yinglan Tan, Sequoia Capital

Source: 
Les Affaires