Canada : L'emploi se porte mieux que prévu

A lire aussi

Photo Bloomberg.

La création d’emplois au Québec et en Ontario a permis au marché du travail de dépasser les attentes au mois de mai, selon les données de Statistique Canada.

En mai, il s’est créé 14 000 postes au Canada grâce à l’industrie de la construction et à l’administration publique. Les analystes interrogés par Bloomberg anticipaient la création de 1800 emplois. Le taux de chômage passe de 7,1% à 6,9%.

Paul Ferley, économiste de la Banque RBC, trouve les résultats encourageants. Les données démontrent que le secteur manufacturier, la faiblesse du dollar canadien et les bas taux d’intérêt permettent d’enlever de la pression, selon lui. S’il anticipe un déclin du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, il croit qu’on assistera à un fort rebond au troisième trimestre.

La bonne surprise contraste avec la forte déception survenue sur le marché de l’emploi aux États-Unis. En mai, seulement 38 000 emplois ont été ajoutés sur le marché. Le rythme le plus lent depuis septembre 2010. 

L’agence fédérale a cependant été incapable de sonder l’état de l’emploi dans la ville de Fort McMurry en raison des incendies de forêt records dans la région. Cela représente une population de 80 000 personnes.

Au Québec, les gains de l’emploi à temps plein ont permis d’effacer les pertes du côté du temps partiel. Il s’est créé 21 600 emplois en mai. C’est un modeste gain de 0,4% par rapport à la même période l’an dernier. Cela représente la création de 55 800 postes à temps plein, mais la destruction de 34 200 emplois à temps partiel. Le taux de chômage passe de 7.5% à 7,1%.

Source: 
Les Affaires