Cameroun : l’opérateur de mobile Nexttel s’associe à l’Israélien Gilat Telecom, pour déployer la 4G

A lire aussi

Nexttel

Anciennement connu sous le nom de Gilat Satcom, l’opérateur israélien Gilat Telecom a annoncé le 15 août 2018, avoir été choisi par Nexttel, le 3ème opérateur du mobile au Cameroun, pour déployer la technologie 4G. En clair, Nexttel « utilisera le réseau de fibre optique de Gilat Telecom au Cameroun et en Afrique, pour fournir à ses clients un service haut débit rapide et fiable », souligne l’opérateur israélien dans son communiqué.

Le choix porté sur Gilat Telecom, entreprise déjà présente via des filiales ou des partenariats en RD Congo, au Ghana, en Ouganda, au Nigeria  et en Zambie, est consécutif à un appel d’offres lancé par Nexttel, et auquel ont souscrit un certain nombre de grands fournisseurs de services télécoms en activité sur le continent africain, apprend-on officiellement.  

« La demande pour les services haut débit mobile est très élevée au Cameroun.  […] Les gens veulent pouvoir accéder aux services en ligne depuis leur téléphone, via un réseau fiable et rapide. Nous investissons massivement dans notre infrastructure en Afrique, ce qui nous permet de gagner de gros clients comme Nexttel », a déclaré Dan Zajicek (photo, avec le DGA de Nexttel, à gauche, et Baba Danpullo, actionnaire minoritaire de Nexttel, à droite), PDG de Gilat Telecom.

Premier opérateur de mobile au Cameroun à se voir attribuer une licence 3G, qu’il a cependant eu du mal à exploiter entre 2012 et 2014, Nexttel est une entreprise contrôlée par le Vietnamien Viettel. La progression rapide de cet opérateur de mobile sur le marché local, notamment grâce à la qualité de son service internet et la couverture des zones rurales, a permis au Cameroun de devenir le premier marché du groupe Viettel en Afrique, dès le premier semestre 2016.

Cette position, Nexttel entend la consolider en lançant non seulement la 4G (annoncée depuis plusieurs mois), mais aussi le service mobile money (en partenariat avec le banquier UBA), sur lesquels ses concurrents sur le marché que sont MTN et Orange Cameroun, ont déjà pris une bonne longueur d’avance.

Source: 
Investir au Cameroun