Cameroun: 6 infos importantes que vous devez connaitre cette semaine.

A lire aussi

Vue de la plage balnéaire de kribi présentée par les designers.

1-      Le projet d’aménagement et de l’électrification de la plage balnéaire (Ngoye) de Kribi, dans le sud du pays a finalement été attribué à Tianyuan Construction Group Ltd, une société chinoise.

D’un délai prévisionnel de huit mois, il devra être financé par la Banque Mondiale d’un montant de 2.6 milliard de FCFA. Rappelons au passage que ces travaux font partie intégrantes du Projet de compétitivité des filières de croissance (PCFC) lancé par la BM à hauteur de 15 milliards de FCFA sur une durée de six ans. Ce projet comporte quatre composantes notamment, transformation durable du bois, la filière éco-tourisme, les actions transversales pour améliorer le climat des affaires et la compétitivité, et la mise en œuvre du projet pour la coordination et le suivi global.

2-      Le Cardiopad, première tablette médicale africaine mise au point par l’ingénieur informaticien camerounais, Marc Arthur Zang, a été exposé au Forum sanitaire de Genève, en Suisse. Cette rencontre internationale consacrée aux innovations en matière de soins de santé s’est déroulée du 19 au 21 avril dernier.

Organisé par les hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Faculté de médecine de l’Université de Genève, avec le concours d’organisations suisses et internationales éprises des questions de santé, ce forum est une plateforme de rencontre entre les différents acteurs du monde de la santé.

De ce point de vue,  le Forum sanitaire de Genève est une excellente occasion pour Himore Medical, start-up à travers laquelle Arthur Zang a développé son Cardiopad, de nouer des partenariats d’affaires. Surtout au moment où cet ingénieur camerounais s’apprête à doter son pays, le Cameroun, de sa toute première unité de montage d’équipements médicaux. Source (Investir au Cameroun)

3-      On en parlait il y a quelques semaines du projet de création d’un établissement de micro-finance lancé par la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forêts (Capef). Une somme de trois cent millions de FCFA aurait déjà été collectée, mais reste insuffisante, le 10 décembre 2016 étant la date butoir de collecte des fonds. Selon la Capef, cet établissement de microfinance est outil assez fiable pour le financement des agriculteurs. Doté d’un capital de 10 milliards, les responsables espèrent qu’il entrera très bientôt dans sa mission.

4-      Les 17 et 18 juin prochain, le Cameroun sera au grand rendez-vous de la rencontre multisectorielle organisé en France. Mise en place par la fondation Espoir pour les enfants parrainés par Chantal Biya, première dame du Cameroun et la  chambre Internationale pour le Conseil et la Promotion des Entreprises (CICP). Cette rencontre a en effet pour objectif de favoriser la création des partenariats entre les responsables d’entreprises, rapprocher les acteurs du marché, valoriser les produits et services des entreprises et promouvoir les entreprises participantes. Au courant de ces deux journées, les conférences et les débats seront organisées autour des autorités les plus influentes dans divers secteurs d’activités.

5-      Presque tous les médias camerounais ont relayé l’information. Le délégué général de la sureté Nationale après les épreuves écrites du concours de la Police aurait donné des noms des admissibles. Problèmes, lors des résultats définitifs, miraculeusement, un nom qui ne se retrouvait pas dans la liste des admissibles a quand même été admis définitivement. Les explications serait attendues. Les fraudes, s’il en était un, ne saurait construire des économies fortes.

6-      Dans le but de remédier aux problèmes qui entravent l’évolution du projet de construction l’autoroute Yaoundé-Douala,

Le 26 Avril 2016 à yaoundé s’est tenu réunion de travail autour du Ministre des Travaux Publics Emmanuel Nganou Djoumessi. Il était question de définir l’état d’avancement des travaux de l’autoroute Yaoundé-Douala. Selon le MINTP, les travaux ne suivent pas les délais qui ont été fixés et il est urgent de se mouvoir afin mener à bien port ce projet attendu par les camerounais. Le chargé des travaux, la China first higway engineering compagny LTD (CFHEC), a pris acte et a posé des un ensemble de contraintes techniques, mais qui seront régulé au plus tôt.

 

 

Source: 
IMFURA