Aspect juridique de la cyber-sécurité au Cameroun

A lire aussi

A lire aussi

Mr Joseph Nkeng, Magistrat et sous-directeur des autres affaires/ @IMFURA

Dans le cadre des Journées Nationales de la PME, Mr Joseph Nkeng, Magistrat et sous-directeur des autres affaires, a présenté l’aspect juridique de la cybercriminalité dans l’environnement camerounais le 20 décembre 2017 à la salle des conférences du palais de Congrès de Yaoundé au Cameroun.

Revenant tour à tour sur les nombreux défis qui minent le secteur du numérique au Cameroun, il a brillamment développé les formes de cybercriminalité présentes dans notre espace avant de faire une illustration guise d’enseignement.

« Vous recevez le coup de fil ou le message issu d’une personne que vous connaissez probablement et qui vous dit être bloqué dans un aéroport de place pour une raison savamment monté X ou Y. Surtout qu’elle aurait besoin de votre soutient le plus tôt possible de votre aide financière à rembourser dès sa sortie.

« Ensuite, elle vous dit vous appeler d’une cabine téléphonique et que vous ne pouvez pas la joindre. Elle vous laisse ainsi un compte ou tout moyen de lui envoyer l’argent comme désiré. Si vous n’êtes pas une personne avisée, il y est fort probable que vous vous fassiez prendre. »

A ce sujet, notre conférencier, Magistrat, demande de signaler ce genre de pratiques aux autorités compétentes car il se peut que cela ne soit pas la première fois ou que vous ne soyez pas la seule cible.

C’est sur cette note de rigueur que Mr joseph Nkeng a tenu à conclure, non sans faire mention de la loi n° 2010/012 du 21 décembre 2010 règlementant la cybercriminalité et la cyber-sécurité au Cameroun.

Source: 
IMFURA