Après le flop de Timbal Immobiliare, le Camerounais S. P. Ndjeng rebondit dans l’immobilier au Togo

A lire aussi

L’Etat togolais vient de concéder à l’opérateur économique camerounais Simon Pierre Ndjeng, présenté comme patron de la filiale togolaise de la société espagnole Modul System, la construction de cités universitaires dans les villes de Lomé, la capitale, et de Kara, dans le Nord du pays, a révélé le confidentiel La lettre du continent.

Par ailleurs, apprend-on, après avoir obtenu par le passé le marché pour la construction des bureaux de la présidence de l’université de Lomé, la société dirigée par M. Ndjeng construit actuellement les locaux de l’ambassade du Gabon au Togo ; autant de contrats que cet opérateur économique camerounais semble exécuter avec plus de bonheur que celui l’ayant révélé à l’opinion publique de son pays : le Cameroun.

En effet, en juillet 2008, M. Ndjeng, à la tête d’une entreprise dénommée Timbal Immobiliare, déjà présentée à l’époque comme filiale d’une entreprise espagnole, avait signé avec la Communauté urbaine de Yaoundé, une convention pour la construction de la «Résidence Ongola» sur le site de l’ancien «Camp Sic Tsinga». Fort de garanties offertes par la Communauté urbaine, Timbal Immobiliare décrochera un crédit de 1,5 milliard de francs Cfa à Afriland First Bank, afin d’ériger dix immeubles de 200 logements sociaux au total.

Un an plus tard, et après le déblocage effectif de 900 millions de francs Cfa, la banque suspend le déblocage des fonds, au motif que la société Timbal Immobiliare utilise les financements à d’autres fins. A l’appui de son argumentaire, l’institution bancaire fait remarquer que le niveau des travaux sur le terrain ne correspond pas au volume des fonds mis à la disposition de la société dirigée par Simon Pierre Ndjeng, qui a d’ailleurs disparu de la circulation jusqu’à ce jour, sans laisser la moindre fondation sur le site de la «Résidence Ongola» à Yaoundé. Après avoir pourtant reçu près d’un milliard de francs Cfa pour la réalisation de ce projet.