Camer Co et l’Aéroport International de Douala dans les beaux draps.

A lire aussi

Camair Co.

Cela faisait bien de temps déjà que les camerounais et les étrangers dans leur grande majorité attendent de voir une relance dans le secteur aérien camerounais. Tout doucement, les choses ont pris place, les critiques ont futé de toute part. Ce que nous avons retenu ce mercredi 15 décembre 2015 dans les locaux de l’aéroport international de Douala est remarquable. La remise en forme de cet espace a nettement pris de l’avance.

Bien que les toilettes soient encore en cours de rénovation, remarquons qu’Ils pourront répondre aux standards internationaux en tenant compte des personnes à mobilité réduite. On peut également noter que la fluidité du service pourra être nettement améliorée avec des boxes de polices en plus dans l’espace départ et un réaménagement dans l’espace arrivé correspondant à l’endroit où l’on récupère ses bagages. On peut respirer de l’air frais et pur, mais aussi se mirer sur les carreaux flambants neuf.

« Tout ce travail est bien beau » affirme patrice qui prend le vol ce soir pour Paris. Mais précise-t-il : « Notre problème au Cameroun n’est pas trop la mise en état des infrastructures. Mais c’est surtout leur maintenance. »

Est probablement sous ce souci de maintenance que le ministre camerounais des transports, Édgard Alain Mebe Ngo’o a procédé à la signature ce 15 décembre 2015 d’un contrat confiant à la société américaine Boeing Consulting, la réalisation d’un audit pour la relance de Camair Co, la compagnie aérienne publique camerounaise ? Cet accord a eu lieu en présence de l’Ambassadeur des Etats Unis au Cameroun, Michael Stephen Hoza.

Selon la direction de Camer Co, le travail de Boeing Consulting consistera en l’examen du plan de relance de la compagnie préparé en interne par les responsables de la compagnie, et de soumettre la mouture finale à l’appréciation du gouvernement. Il sera également question pour le consultant américain, apprend-on, de préparer le business plan 2016-2019 de la compagnie, en lien avec la direction générale.

En effet, a indiqué Jean Paul Nana Sandjo, le DG de Camair Co au Quotidien gouvernemental camerounais, le consultant aidera le transporteur aérien public à assurer surplace au Cameroun, la maintenance de ses aéronefs. Jusqu’ici, cette activité est expatriée et coûte chère à la compagnie.

Source: 
IMFURA